DECOUVERTES

Notre top 5 séries Netflix, ou plus …

12 août 2017

Netflix

Vous ne le savez peut-être pas mais l’un de nos points communs est notre “accro attitude” aux séries (comme beaucoup d’entre vous on en doute pas =D). Bien que Laura gagne haut la main le nombre de séries dévorées, nous vous avons concocté chacune la liste de nos coups de coeur des séries produites par Netflix pour cette année, car oui, d’autres séries peuvent venir bousculer ce classement.

On ne vous dévoilera pour le moment que ce top 5, car rien que le choix ici était difficile. Mais si jamais cela vous a intéressé et vous a donné des idées n’hésitez pas à nous le dire en commentaire et nous ferons sans doute un article sur les séries diffusées par d’autres sociétés.

 

#1

Laura – The OA

Adorée ou détestée, c’est pour moi la plus belle réalisation de Netflix jusqu’à présent. Et pour cause, pendant 8 heures elle vous emporte et vous fait vivre une expérience mystique unique. Pour ma part, c’est clairement la série à laquelle j’ai adoré ne rien comprendre (enfin du moins pas tout comprendre). Pour ne pas trop vous en dire mais quand même vous mettre l’eau à la bouche : The OA c’est l’histoire de Prairie, une jeune femme aveugle disparue depuis 7 ans, qui réapparaît de nulle part en ayant récupéré la vue. Plutôt que de répondre aux multiples interrogations du FBI ou de ses parents, Prairie, qui maintenant dit s’appeler ” The OA”, décide de se confier à cinq personnes choisies à priori au hasard, dont elle a besoin pour accomplir une étrange mission.

Cette série reflète complètement la promotion mystère et quasi inexistante qu’a fait Netflix à son sujet. La mise en production de The OA avait été annoncée en mars 2015 sans plus de détail, elle a subitement revu le jour lorsque la plateforme a annoncé le lundi 12 décembre 2016 que The OA serait mise en ligne le vendredi suivant. Gardée au secret jusqu’au dernier moment, cette série conçue par deux espoirs du cinéma américain n’a laissé personne indifférent. Je suis tellement impatiente de découvrir la saison 2, surtout que la première a laissé beaucoup de questions en suspens.

Netflix

Marine – Orphan Black

Je regarde sûrement beaucoup de séries mais Orphan Black a été une addiction tellement instantanée que je l’ai fini en un mois ! Oui oui, vous avez bien lu 4 saisons en 1 mois (shame on me ? :p).

Orphan Black c’est quoi ? C’est l’histoire de Sarah Manning, jeune femme orpheline qui n’a pas eu la vie facile et qui revient après 10 mois d’absence dans sa ville natale afin de récupérer sa fille Kira. Mais elle assiste accidentellement au suicide de son sosie. C’est en décidant de prendre son identité que Sarah va changer le cours de sa vie et se retrouver plongée dans un complot mortel : elle fait partie d’une lignée de clones…

L’intrigue et le sujet de la série sur le clonage sortent de l’ordinaire, et tout cela grâce à l’actrice qui incarne à elle seule tous les clones. Elle s’est confiée à un journal disant qu’elle écoutait une musique différente pour chaque rôle de clone qu’elle allait jouer. Avec aussi une mention particulière pour le rôle de Felix son frère adoptif, homosexuel et déjanté, absolument irrésistible !! Une fois un épisode entamé on ne peut plus s’arrêter, attention je vous aurais prévenu !

Netflix

#2

Laura – Orphan Black

J’ai longuement hésité entre The OA et Orphan Black pour la première place mais finalement j’ai dû faire un choix… (je crois que mon cœur balance toujours :p). Série qui m’a été conseillée par un collègue et que j’ai dévoré en même pas un mois, et pourtant il y a 4 saisons.

Je crois que ce qui m’a fait le plus aimer cette série c’est l’actrice Tatiana Maslany. On en oublie presque que tous ces clones sont joués par la même personne ! C’est juste incroyable de voir que cette femme arrive à donner une identité propre à chaque clone en jouant sur le look, la personnalité, leurs accents. Après je ne vais pas vous mentir, cette série m’a rendue addict ! En plus du sujet qui ne ressemble pas à tous ces films vus et revus sur des clones quasi robots identiques car ici chaque clone a une personnalité différente, on ne s’ennuie jamais. Chaque épisode est travaillé d’une telle manière qu’on a besoin de voir la suite pour continuer à avoir des indices sur l’énigme.

Marine – Thirteen reasons why

Cette série est l’adaptation du roman de Jay Asher paru il y a déjà une dizaine d’années. Cette histoire débute avec le suicide d’une lycéenne, Hannah Baker, qui tente d’expliquer son acte au travers de 13 cassettes audio. Ces enregistrements sont transmis à 13 de ses camarades de classe, comme un témoignage pour rétablir les responsabilités de chacun dans cette histoire. Car même si personne n’a tué Hannah, tout le monde a participé, chacun à son niveau, à son suicide.

Je crois que c’est l’une des séries qui m’a le plus marqué psychologiquement. Tout simplement parce qu’elle touche à des points de la société qui sont de véritables problèmes. On retrouvera les traditionnelles difficultés : déclarer ses sentiments, problèmes relationnel familiaux, désir de popularité… mais aussi la gravité d’autres sujets qui rendent la série vraiment captivante. On en vient à se demander s’il faut obligatoirement la mort d’une jeune fille pour se poser les bonnes questions.

J’ai réellement adoré cette série, bien qu’un peu éprouvante durant certains passages qui paraissent trop réel… Elle ne tombe pas non plus dans une caricature complète de série d’adolescents, grâce au point de vue de Clay Jensen l’un des personnage central, ce garçon intelligent et timide, qui va nous permettre de rentrer dans l’intimité des lycéens.

“Il doit exister un moyen de changer les choses” – Clay Jensen.

Netflix

#3

Laura – Orange is the new black / 13 reasons why

Bon alors là, je suis vraiment désolée mais je n’ai pas pu en mettre qu’une ! 🙂 Eh oui, pour moi OITNB et 13 reasons why doivent se retrouver ensemble à cette place.

Je vais d’abord commencer par Orange is the new black que j’ai découvert dès sa sortie, c’était la quatrième série produite et diffusée par Netflix à l’époque (c’est cette série qui m’a poussée à prendre mon abonnement Netflix ^^).

Orange is the new black commence autour du personnage de Piper Chapman, jeune femme de bonne famille fiancée à Larry, journaliste, qui apprend qu’elle doit purger sa peine de 15 mois pour avoir été mêlée au trafic de drogue de son ancienne amante dix ans plus tôt. Dès le premier épisode, on suit son entrée dans cette prison fédérale remplie de détenues plus ou moins dangereuses avec des personnalités et des passés différents. On peut ainsi voir Chapman s’adapter à ce nouvel environnement si éloignée de sa vie tranquille de banlieue, mais aussi se transformer au fil des épisodes.

En plus de découvrir cet univers carcéral, on en apprend plus sur comment elle en est arrivée là mais aussi sur les autres détenues. C’est ce pourquoi j’ai regardé d’une traite la première saison : chaque épisode propose des flashbacks pour raconter le passé des prisonnières, à commencer par celui de Chapman. La série arrive avec brio à alterner rire et émotion sans oublier la violence de la prison, mais également soulève des sujets sensibles de société : drogue, l’intersexualité, de races, de genres, des statuts sociaux-économiques, de pauvreté… Cette série raconte des histoires qui ne sont pas souvent racontées, malheureusement. Et je suis devenue carrément fan du personnage de Suzanne, aussi appelée crazy eyes, car déjà je suis bluffée par la performance de l’actrice et finalement on s’attache à cette Suzanne qui nous fait peur, nous fait rire et nous fait aussi pleurer : elle est unique !

13 reasons why, deuxième série très intéressante pour moi car elle traite aussi de sujets très profonds qui touchent beaucoup d’ados aujourd’hui : le harcèlement, le viol, le suicide… mais aussi la popularité, les rumeurs, la curiosité malsaine, le slut shaming. C’est une série qui a d’ailleurs susciter de nombreuses polémiques autour du suicide, un grand débat s’est même lancé sur les réseaux sociaux suite à la diffusion.

De mon côté je n’ai pas trouvé que la série pouvait pousser les ados à passer à l’acte. J’ai trouvé qu’elle faisait beaucoup réfléchir sur soi, sur ses propres actes, sur ses petites choses que l’on pense insignifiantes mais qui en fait ont de l’importance. J’ai mis du temps à comprendre, à assimiler ce que Clay découvrait entre chaque cassettes, j’ai aussi mis du temps à le digérer. C’est l’une des seules séries où j’ai souvent détourner le regard de par la dureté de certaines scènes. On accroche car ce n’est pas juste une série d’ados, c’est bien plus et c’est fait sans chichis.

Netflix

Marine – The OA

Une fois que Laura a fini cette série, elle m’a tout de suite dit de la regarder et je l’ai prise au mot ! Au début je me suis dit “mais je comprends rien, où est ce qu’on va là” et c’est justement CELA qui tient en haleine tout le long de The OA.

Au cours de cette série, plusieurs questions viennent se poser, ce qui permet au mystère de se mettre en place et aux spectateurs d’être vraiment au centre de l’intrigue.
L’héroïne ne se demande pas s’il faut cacher des parties de son histoire lorsqu’elle se livre à 4 “inconnus”. Au contraire elle se laisse porter par l’incertitude et essaye de composer comme elle peut son récit quitte à être prise pour une folle…

Ici la frontière entre réalité et imaginaire est infime. Et en cherchant bien on voit que plusieurs interprétations sont possibles et que les questions soulevées n’ont pas toujours de réponse, ce qui me donne vraiment envie de découvrir la suite !

#4

Laura – Stranger Things

Une série d’un autre genre, qui se rapproche de The OA d’ailleurs car elle relie paranormal et disparition mystérieuse. Strangers Things rend hommage aux oeuvre des années 80 en se déroulant en 1983 dans une petite ville tranquille de l’Indiana où un jeune garçon, Will Beyers, disparaît mystérieusement. Ses trois meilleurs amis, des petits geek typiques des eighties avec des sweat fluo et baskets à scratch, se lancent à sa recherche et rencontrent une jeune fille nommée Eleven, au crâne rasé et aux étranges pouvoirs. On commence alors à voir apparaître des phénomènes paranormaux et comprendre rapidement le lien avec des expériences top secret militaire.

J’ai totalement accroché avec cette atmosphère inquiétante et étrange qu’on retrouve dans la science-fiction, et finalement qui font questionner sur les frontières du réel. En plus d’un casting fort et d’une période bien choisie, les petits détails comme la bande son, les références à E.T., Alien, X-files, les romans de Stephen King font de Stranger Things une série à voir absolument ! Netflix réussit parfaitement à embarquer les plus jeunes comme les adultes dans cet univers fantastique original, drôle et émouvant.

Netflix

Marine – The Killing

Je ne pouvais pas faire ma liste sans au moins une série policière. J’en ai toujours une en cours dans celles que je regarde, je suis complètement fan ! J’ai complément accroché à cette série Américaine sortie en 2011.

Comme beaucoup de séries policières, cela commence toujours par un meurtre. Ici (sans spoil bien évidemment) on commence l’enquête sur la mort suspecte d’une adolescente (cette enquête dure 2 saisons). Elles sont suivies de la saison 3 qui couvre deux enquêtes : l’une sur le meurtre d’une jeune fille qui serait lié à une ancienne affaire, et l’autre sur des adolescents qui tentent de survivre dans la rue alors qu’un tueur en série sévi. La dernière saison se penche sur une école militaire. Évidemment les personnages principaux ont aussi leur passé et leurs histoires que l’on continue à découvrir à chaque épisode.

Outre les enquêtes que j’ai trouvé pleines de rebondissements et qui nous tiennent en suspens jusqu’au bout, le jeu des deux acteurs principaux et tout simplement bluffant. On s’attache à l’un comme à l’autre et leur complicité à l’écran y est pour beaucoup.

#5

Laura – The Get down

Ma petite dernière est une série d’un genre complètement différent (encore :)) ! Après science-fiction, drame et dépression chez les ados, milieu carcéral, les années eighties, on passe à l’émergence du hip hop dans les années 70 à New York, plus précisément dans le Bronx ! Au moment où le disco explose, nous découvrons une bande de jeunes amis vivant dans un quartier malfamé de la banlieue new yorkaise qui tente de s’exprimer à coups de graffitis, de joutes verbales, de danse de rue. C’est lors d’une soirée underground rythmée par les playlists de Grandmaster Flash que Ezekiel, Ra-Ra, Boo-boo et Dizzee décident de former un crew avec le fameux Shaolin Fantastic.

J’ai bien aimé The Get Down car la série est portée par la musique, et c’est d’ailleurs la thématique principale puisque tous les personnages sont passionnés par le chant, la composition ou encore l’écriture. Elle remonte aux sources du hip-hop mais pas que, elle nous délivre aussi un véritable message d’unité autour de sujets sensibles comme la drogue, les conflits familiaux, la sexualité, le racisme… Malheureusement, la série a dû être annulée car le créateur et réalisateur Baz Luhrmann est pris par ses projets futurs et ne peut donc plus s’occuper d’une autre production. Il a tout de même tenu à adresser un message à ses fans que vous pouvez retrouver ici.

“Raise Your Words, Not Your Voice”

Netflix

Marine – Orange is the New Black

Tirée d’une histoire vraie, cette série qui se passe tout le long au sein d’une prison de femmes m’a énormément plu. Les histoires de toutes les détenues, mais aussi des gardiens, les différents clans entre eux, la haine de certains et l’amour d’autres, vous ne pouvez pas vous ennuyer !
Cette série permet d’avoir une vision de l’univers carcéral depuis l’intérieur d’une prison. On vit avec les prisonnières, on partage leur vie quotidienne, leurs joies, leurs peines…

La seule raison pour laquelle je l’ai mise en dernière position est que les saisons 3 et 4 étaient un peu répétitives et plus monotones sur certains épisodes. Mais la dernière saison, sortie il y a peine 2 mois (pour les retardataires =D) relance la machine !

*Petit plus : Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, Netflix permet maintenant de télécharger en wifi certaines séries afin de pouvoir les regarder en hors ligne (sur téléphone portable et tablette uniquement). Super pratique lorsque vous avez des longs voyages comme un vol pour Bali par exemple =).

Netflix

Netflix

Et vous quelles sont vos séries chouchoutes ?

Vous aimeriez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire